Protection périphérique temporaire 

Solution de protection temporaire périphérique pour vos chantiers.

Résultats 1 - 11 sur 11.

Depuis octobre 2010, la norme NFP 93-355 vous oblige à monter une protection périphérique temporaire pour tous vos travaux d’étanchéité en toiture.

Mais quels sont plus précisément vos obligations ? 

Vous devez impérativement être en possession des 4 éléments suivants : 

- Un potelet galvanisé à chaud, avec dispositif en tête pour la mise en place d’une lisse rigide et une plinthe en partie basse.

- Une lisse galvanisée à chaud rigide en tube de minimum 30 mm de diamètre.

- Une pince galvanisée à chaud double position avec protection solidaire des plaques d’appui et d’un système d’accrochage pour le filet pour empêcher le déboîtement du potelet.

- Un filet en maille de 100 mm avec un diamètre minimum de fil de 3 mm.

 Dans quels circonstances utiliser ce type de protection ? 

La protection périphérique temporaire est indispensable pour sécuriser des travaux d’étanchéité sur toiture avec des pentes inférieures à 10°. De plus, la pince peut être positionnée à la verticale ou à l’horizontale sur une poutre métallique ou un acrotère en béton. En revanche, l’utilisation d’une plinthe de 10 à 15 m est obligatoire si la pince est à la verticale (pince dalle). Pour finir, l’ensemble : pince, potelet et lisse, doit être conforme à la norme NF P 93-355. Les protections périphériques sont conçues sur-mesure. Il est donc  impossible de les dissocier et d’utiliser tout autre matériel qui ne proviendraient pas de chez SPS Filets. 

Inscrivez-vous à la newsletter SPS Filets et soyez les premiers informés de nos offres spéciales, nouveautés et actualités !